Bidosessi, le Boulevard de la Destinée: E-10

Temps de lecture : 2 minutes

909 vues totales, 3 vues aujourd’hui

#Concourslitteraire #Holidaystime # Jeunesse etLitterature # Wasexo # Benin

Episode 10: Le périple

Sessi relança l’entretien.
Sessi : Tu es là ?
Dami : oui miss
Sessi : as-tu souvenance de monsieur Olowo ?
Dami : monsieur Olowo ??? Je ne m’en rappelle plus rafraîchis moi la mémoire
Sessi : Le sieur qui nous avait acheté à manger quand on vendait des produits au quartier Akouèbatin…
Dami : Oui je me souviens maintenant, ton prétendant d’alors…. lol…Je me rappelle.
Sessi : Non mais c’est grâce à lui que j’étais au pays de l’or noir
Dami : Ah ok c’est bien, j’estime que tu es revenue pour les vacuités avec pleins de présents ?
Sessi : non …. Je suis revenue à la hâte, main sec sans le moindre cadeau.
Dami : hummm tu n’as pas changé toujours actrice….
Sessi : Non Dami, laisse-moi te relater ce que j’ai enduré au pays de l’or noir. Tu te rappelles de nos trières à l’agence ?
Dami : Oui, humm nous avons trop essuyé la misère, l’indigence
Sessi : Après ton départ de l’agence, j’ai poursuivi la vente. J’ai continué par voir monsieur Olowo. Il m’a trouvé du travail au près d’une ONG à l’extérieur, au pays de l’or noir. Un travail bien payé qui était estimé à environ 800 000 francs de nos ressources au pays. Monsieur Olowo m’a aidé à faire le passeport et tous les autres papiers pour sortir du pays. L’organisation m’a envoyée des documents et le visa m’a été donné. C’était une solennité chez moi. Ma mère était contente, très contente de même que les autres parents de la grande famille. Ifédun, mon petit ami par contre n’était pas d’accord. Il avait des idées préconçues qui ont failli me faire renoncer au voyage. Malgré les oraisons et arguments d’Ifédun, je retins de partir mais lui promis lui envoyer un billet pour me rejoindre dès que possible. Il a fini par accepter et a autorisé mon départ. Sans aversion, il m’avait même escorté à l’aéroport. Sous son regard, je disparu dans l’une des salles de l’aéroport. Je me retrouvai avec 4 autres compatriotes, toutes des femmes allant à la même destination que moi. Un vol confortable en classe économique nous a permis d’aller au pays de l’or noir hors de la prude noire en faisant une escale au pays du plateau du continent. A destination, juste à la sortie de l’aéroport, dame Djonon nous attendaient…..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut